ESPAÑOLENGLISH

ACE Data Recovery développe une technologie SSD révolutionnaire de récupération de données depuis les SSD à base de CPU SandForce

Dallas, TX - 6 février 2015 – ACE Data Recovery, division de l'ACE Data Group, LLC, a annoncé aujourd'hui une conception revue de son hardware ZCopy Ultra d'extraction de données et le développement d'un nouveau logiciel personnalisé améliorant considérablement les taux de réussite de la récupération de données à partir des SSD à base de CPU SandForce. Le nombre croissant de SSD et, partant, de leurs défaillances appelait le développement d'une solution innovante de récupération des données. La nouvelle technologie proposée par ACE Data Recovery permet de répondre aux besoins des utilisateurs de SSD en les aidant à récupérer leurs données.

SandForce SSD Data Recovery | Solid State Drive recovery services Les SSD les plus répandus aujourd’hui sont à base de contrôleurs SandForce de la série SF-2000. Les périphériques de stockage SandForce sont connus pour leur fiabilité et leurs performances, qui différencient les SSD à base de CPU SandForce des autres produits à contrôleurs Flash. Pour cette raison, les contrôleurs SandForce sont utilisés par un grand nombre de fabricants de SSD : Intel, Toshiba, Kingston, OCZ, SanDisk, ADATA, PNY, Patriot et Corsair. Les processeurs SandForce exploitent la technologie DuraClass, un ensemble de fonctionnalités de gestion Flash dont la synergie confère aux SSD résistance, performances, fiabilité et efficacité énergétique. Cette technologie stocke automatiquement les données en un format extrêmement sécurisé : AES 256 et 128 crypté par le matériel, qui crypte deux fois les données. Elle réduit également la taille des données et diminue le nombre de cycles d’écritures/effacements, ce qui prolonge la résistance nominale de la mémoire Flash. Autre fonctionnalité : la technologie RAISE qui apporte aux données une protection de type RAID dans un environnement de disque unique, sans la charge en écriture inhérente à la parité RAID.

SandForce a beau proposer des produits bien conçus, même la meilleure des technologies ne peut totalement empêcher les situations de perte de données et garantir aux utilisateurs qu’ils pourront accéder sans interruption à leurs données. Un nombre relativement important de demandes de récupération de données suite à des défaillances de SSD à base de CPU SandForce a obligé ACE Data Recovery à rechercher les causes majeures de ces défaillances de SSD.

Un grand nombre d’utilisateurs de SSD se sont plaints sur Internet de l’affichage d’écrans bleus de la mort (BSOD). Le but des dernières mises à jour du microprogramme était d’éliminer les problèmes avec les SSD à base de CPU SandForce, mais, en fait, elles se contentaient de limiter les risques de défaillances. L’écriture de données incompressibles (archives zip, images, fichiers audio/vidéo ou données cryptées) multiplie le nombre des opérations d’écriture. Les recherches menées par ACE Data Recovery ont mis en évidence qu’un volume élevé d’opérations d’écriture pouvait imposer une charge excessive au CPU SandForce, d’où le BSOD. Dans environ 10 % des cas de BSOD, cela débouche sur une défaillance fatale du micrologiciel qui met le contrôleur en mode panique rendant les données inaccessibles.

Un autre problème est lié aux produits SandForce personnalisés par les partenaires de ce dernier en fonction de leurs besoins. Des vendeurs comme ADATA, Silicon Image et Toshiba utilisent des contrôleurs SandForce sur lesquels l’option RAISE est désactivée pour augmenter la capacité et la vitesse d’écriture. Or, la désactivation de RAISE élimine la redondance des données, réduit la résistance des SSD et augmente leur taux de défaillances.

En outre, pour atteindre leurs objectifs, différents fabricants utilisent chacun des puces NAND de mémoire Flash différentes. Certains d’entre eux, comme OCZ, ont tendance à privilégier une vitesse et une densité plus élevées au détriment de la fiabilité. Cela explique pourquoi la qualité de leurs produits finis peut devenir plus imprévisible et que le taux de défaillances peut être plus important pour certains modèles de SSD. Mais OCZ, ayant été récemment acquis par Toshiba, l’on peut s’attendre à une amélioration de la qualité des périphériques de stockage fabriqués sous cette marque.

«La bonne nouvelle est que les données des SSD défaillants peuvent être récupérées. Notre partenariat avec SandForce et les formidables efforts de notre équipe d’ingénierie R&D ont porté leurs fruits : ACE Data Recovery a récemment fait évoluer ses matériels et logiciels propriétaires d’extraction de données à partir des SSD tournant sous contrôleurs SandForce et nous avons spectaculairement augmenté leurs taux de réussite », a déclaré Evgueni Tolkunov, CTO d’ACE Data Group. « Je suis certain que nous disposons de la meilleure solution de l’industrie pour la récupération de données à partir des SSD SandForce. En fait, nous avions déjà réussi à récupérer à partir de SSD des données considérées irrécupérables par nos concurrents.»

Les technologies intelligentes de SandForce (cryptage AES, RAISE et contrôle d’usure avancé) ont rendu encore plus difficile l’extraction de données à partir de SSD défaillants. Leader en récupération des données, ACE Data Recovery accepte le défi et continuera à trouver de nouvelles voies pour récupérer les données à partir de SSD, comme d’autres périphériques de stockage.

Share:

Data Loss? Are you ready for your FREE evaluation?


or call Toll Free 877-304-7189

Need an Estimate? Call Toll Free 877-304-7189 or Request an
Ready to Start a Free Diagnostic Evaluation?